Vous êtes ici : Accueil > À propos > Nouvelles

Soutenance de thèse – Sébastien Colson

Premier candidat en cotutelle de thèse entre une université française et l’Université de Montréal, Sébastien Colson a soutenu le 11 décembre 2015 sa thèse intitulée : « Description de l’évolution du profil socio-cognitif et clinique d’une cohorte d’adolescents diabétiques de type 1 ayant suivi un programme d’éducation thérapeutique ». Fort de son expérience d’infirmier spécialisé en pédiatrie en France et de l’enseignement académique qu’il a reçu dans ses deux universités, le candidat a contribué au développement et à l’évaluation de nouveaux programmes d’éducation thérapeutique en France au CHU de Marseille (Assistance Publique – Hôpitaux de Marseille) et dans un établissement de réadaptation pédiatrique (Val Pré Vert). Il a bénéficié de la direction de José Côté à Montréal et de Stéphanie Gentile à Marseille, soutenu par Marie-Claude Lagouanelle-Simeoni, sa marraine de thèse.

La soutenance s’est déroulée en visioconférence depuis la Faculté de Médecine d’Aix-Marseille Université, avec la Faculté de Sciences Infirmières de l’Université de Montréal et l’Université de Lausanne. Le jury était composé d’autant de Professeurs en Santé Publique que de Professeurs en Sciences Infirmières, et de Professeurs en Sciences de l’éducation.

Les résultats de ses travaux permettent d’envisager de nouvelles perspectives de recherche afin de renforcer le sentiment d’efficacité personnelle des adolescents diabétiques de type 1, dont l’évolution serait liée à l’évolution de leur équilibre glycémique. Des pistes d’amélioration des programmes d’éducation thérapeutique sont envisagées dans le domaine des compétences psychosociales, avec des actions de formation auprès des professionnels dispensant ces programmes. Sébastien Colson a obtenu deux subventions de recherche pour poursuivre ses travaux, dont une subvention ministérielle de Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale (PHRIP), lui permettant de déployer l’étude pilote de sa thèse dans 6 centres de diabétologie pédiatrique de la région méditerranéenne française.