Vous êtes ici : Accueil > Études > Projet simulateur numérique > Description

Projet simulateur numérique

Monsieur Desbiens, patient virtuel

Qu’est-ce que la simulation numérique?

Il s’agit d’une formation en ligne qui permet de reproduire une consultation entre une infirmière et un patient. La simulation permet donc de communiquer avec le patient virtuel à l’aide d’une sélection de dialogue, tout en observant ses réactions. La simulation est un environnement sécuritaire pour apprendre de ses erreurs et maximiser ses bons coups. Le contenu de cette simulation est basé sur l’entretien motivationnel.

 

Quelle est la situation clinique adressée dans la simulation numérique?

La simulation numérique adresse spécifiquement l’histoire de monsieur Desbiens, un homme vivant avec le VIH, qui éprouve des difficultés à prendre son traitement antirétroviral.

 

Pourquoi adresser une situation de non-adhésion au traitement?

Les infirmières rencontrent fréquemment ces situations dans leur pratique. Accompagner un patient qui ne prend pas ses médicaments tels que prescrits est source d’inconfort pour certaines infirmières. Certains se sentent impuissantes devant une telle situation : elles se demandent ce qu’elles peuvent faire pour motiver le patient. Elles iront même jusqu’à remettre en question leurs propres interventions.

Cette simulation vise à renforcer les habiletés de communication des infirmières pour mieux intervenir.

 

Dois-je être expert(e) du VIH et des traitements antirétroviraux pour participer à la simulation numérique?

Non, pas du tout. Cette simulation ne vise pas à tester vos connaissances sur le VIH et les traitements antirétroviraux. La situation clinique interpelle les habiletés de communication et contient des pièges relationnels qui nous guettent, comme infirmières, lorsque nous intervenons auprès de la clientèle.

 

Comment fonctionne la simulation numérique?

Vous, infirmières et infirmiers,  aurez à choisir les interventions (via des quiz) qui favorisent une ouverture sur la communication avec monsieur Desbiens. Des « pièges » ont été glissés tout au long de la consultation, lesquels ont tendance à fermer le dialogue avec le patient, ce qui peut affecter la relation thérapeutique. Chacune des bonnes et des mauvaises réponses est accompagnée d’une rétroaction constructive, dans l’objectif d’améliorer et/ou de renforcer ses interventions infirmières.

 

Vous êtes intéressé(e)s à essayer ce nouveau mode de formation et à obtenir des heures de formation accréditée ? Consultez la section Projet de recherche.